• Inscription
  • Connexion

Laura

Garofalo

Métier :
Non renseigné

Biographie: Non renseigné

Adresse :
Tel :

02

Favoris

0

Questions

0

Réponses

Activités récentes
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa bannière - 14/08/2015 à 22:38
image
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa photo de profil - 14/08/2015 à 22:37
image
Angèle Romanello - Bender  Salut, et bien tu remets ton nez dans Kiwaise, ça fait plaisir de te voir !
15/08/2015 à 9:26
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa bannière - 03/05/2015 à 20:07
image
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa photo de profil - 03/05/2015 à 20:05
image
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa photo de profil - 03/05/2015 à 19:59
image
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa photo de profil - 23/04/2015 à 17:10
image
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa photo de profil - 08/04/2015 à 19:23
image
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO et Lucien Longchamps sont maintenant favoris - 16/03/2015 à 18:18
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a mis à jour son profil - 22/02/2015 à 22:57

cc j'ai accepter ton invitation

 

...
Afficher la suite

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO et Angèle Romanello - Bender sont maintenant favoris - 19/02/2015 à 20:59
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa bannière - 18/02/2015 à 13:33
image
LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO

LAURA GAROFALO a modifié sa photo de profil - 18/02/2015 à 13:29
image
Angèle Romanello - Bender  Salut Laura ! :-) qu'est ce que t'es drôle !

19/02/2015 à 18:19
Angèle Romanello - Bender  Nous pourrons chatter lorsque tu accepteras mon invitation
@
19/02/2015 à 18:22
Charger plus d'actualités !
News à proximité
  • To Da Bone

    Tout d’abord un collectif qui fait parler de lui, (LA)HORDE. Il réunit un trio de jeunes artistes rebelles travaillant au croisement de la danse et des arts visuels. Ensuite un projet singulier To Da Bone. Il s’intéresse aux danses dites « post-internet » à travers la pratique du Jumpstyle, danse issue de la subculture des musiques techno. Depuis trente ans, le monde de la techno est associé à un foisonnement de pratiques culturelles et festives. Le collectif (LA)HORDE y puise l’originalité de sa démarche. Et si le trio ne renie pas ses convictions, l’adresse frontale n’est pas leur style. Dans To Da Bone, ils explorent le monde fascinant des vidéos de hardstyle postées sur Internet, en particulier le Jumpstyle: « En convoquant des interprètes issus de plusieurs pays, en soulignant l’émancipation qu’apporte Internet, en choisissant cette danse avec son histoire, tout le spectacle est forcément politique.» Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel refusent toute forme de hiérarchie, au sein de leur groupe comme sur scène. Mais depuis leurs débuts en 2011, convaincus que le corps est aujourd’hui impliqué différemment entre espaces réels et virtuels, ils interrogent la représentation, les corps et l’image au sein de leurs projets. Très physique et intense To Da Bone, pièce de danse pour dix interprètes, distille une énergie particulière. Le Jumpstyle et sa forme de colère visant à l’apaisement à travers le défi de son jeu de jambes exalté jusqu’à l’épuisement, exprime aussi une certaine révolte, plus intime, de la jeunesse. Et (LA)HORDE d’interroger : « Dans un monde ou la révolution se fait de nuit et où les lois sont votées à l’aurore, quelles nouvelles formes peut prendre l’insurrection ? » -------------------------------- Référencement web par DanseAujourdhui https://www.danseaujourdhui.fr/agenda-spectacles-danse-pres-de-chez-moi/

  • Inaudible

    Mais qu’est-ce donc qui ne peut s’entendre ? Les remarquables complices artistiques de Thomas Hauert nous invitent à découvrir cet « Inaudible » sur scène. Une chorégraphie tonique qui fait la part belle aux couleurs et à la jubilation de l’interprétation, qu’elle soit musicale ou dansée. Passés maîtres dans la relation musique et danse, les interprètes de la compagnie ZOO n’ont jamais cessé d’investir gestes, mouvements et partitions musicales avec ce talentueux besoin d’inventer et de partager la jubilation du corps dansant. Quant aux chorégraphies de Thomas Hauert, composées entre écriture et imprévu, elles s’ajustent à une écoute subtile des musiques pressenties pour chaque création. Spécialement créée pour six danseurs et deux partitions musicales, le Concerto en fa de George Gershwin et Ludus de Morte Regis du compositeur contemporain Mauro Lanza, Inaudible, se confronte à une nouvelle approche : renverser le principe cinématographique du mickeymousing – cette manière de surligner par la musique chaque mouvement physique de l'action à grands renforts d'effets de bruitages – afin de laisser les corps suivre la musique au plus près. Il en résulte une chorégraphie formidablement dense et détaillée, un captivant tissu mouvant qui semble dévoiler l’âme de la musique. Ce qui peut être l’une des façons d’interpréter le titre mystérieux donné à cette pièce. Inaudible, à travers les corps investis au plateau, révèle l’intime relation que chacun entretient avec la musique. Elan, écoute, abandon, jeu, portent les danseurs à transformer leurs gestes selon une palette infinie de qualités et d’états de corps, une autre façon de célébrer les réjouissances du mouvement. -------------------------------- Référencement web par DanseAujourdhui https://www.danseaujourdhui.fr/agenda-spectacles-danse-pres-de-chez-moi/

  • Nos amours

    "Comment nos amours se logent-ils en nous ?" se demande Julie Nioche dans Nos Amours, une pièce de chair et de peau tout en clair-obscur qu’elle interprète le temps d’un fascinant solo. A l’inverse de ce que le titre de cette pièce pourrait suggérer, dans Nos Amours, Julie Nioche ne raconte pas une romance. L’artiste met à contribution l’imaginaire de la sensation après s’être intéressée aux traces déposées dans les corps par les histoires d’amours, après avoir questionné la façon dont ces sentiments et leurs émotions traversent nos vies. Nos Amours est issu d’un processus particulier. En amont de la création, la chorégraphe s’est attachée à traverser des natures d’amour différentes : amour enfant, coup de foudre ou fraternel, amour de la liberté, du secret ou de l’équilibre…La mémoire de ces sentiments réveillés par diverses techniques somatiques (osthéopathie, pratique Feldenkrais...) a généré de multiples états de corps. A la suite de cette enquête intime, la chorégraphe, buste tatoué de dessins noirs s’est engagée dans une singulière partition dansée. Tandis que Les Variations Golberg, revisitées par Alexandre Meyer sous forme chorale, ouvrent des chemins d’écoute sensible, elle interprète cet hommage musical et amoureux en lien avec les mouvements de l’objet lumineux qui fait la scénographie de cette pièce. -------------------------------- Référencement web par DanseAujourdhui https://www.danseaujourdhui.fr/agenda-spectacles-danse-pres-de-chez-moi/